Le vin en poupe : les bonnes pratiques de l’oenotourisme

Par Dominique Chaudey

En France, le vin est sacré. Sa culture, son histoire, son goût font partie du patrimoine. On n’y touche pas. « Ce n’est pas vraiment de l’alcool… », entend-on ici ou là comme pour le remettre sur son piédestal. Mais paradoxalement, la France est l’un des pays les plus en retard en termes d’oenotourisme. Retard qu’elle semble en train de combler d’ailleurs.A l’étranger, les offices de tourisme ont tôt fait de promouvoir les vignobles et régions viticoles à coup de week-ends organisés ou de séjours à thèmes. Les Américains, les Brésiliens, les Russes et évidemment les Chinois sont friands d’œnotourisme même si une visite du Bordelais équivaut souvent pour eux à l’ascension de la Tour Eiffel ou à une séance shopping dans un grand magasin. De plus en plus d’amateurs français osent les vacances autour du vin. Mais attention, avant de se lancer dans un tel projet, suivez nos cinq conseils. Pour que l’amour du vin ne tourne pas au vinaigre…

1-      Attention aux distances !

Habitués que nous sommes à la taille humaine de nos régions, nous avons tendance à oublier par exemple que l’Australie est un pays-continent et que si nous avions l’intention de visiter les vignobles de la région d’Adélaïde (on y trouve de très fameux vins australiens), un tour complet de la zone équivaut en distance à un bon Lille-Biarritz ! Etudiez vos cartes, préparez votre périple et rappelez-vous qu’un conducteur de boit pas…

2- Attention aux arnaques commerciales !

château Goat Roti, rouge sud africainNous allons rester honnêtes : tous les viticulteurs ne proposent pas de visites de leurs vignobles par pur et unique amour du vin. L’étape obligatoire d’une bonne excursion œnologique passe toujours par l’étape « dégustation ». Qui dit dégustation, dit vente. Certains domaines conditionnent la visite de leurs installations à l’achat d’échantillons de vins. Ces échantillons sont souvent de qualité médiocre. Préférez la bouteille classique. Et sachez qu’on ne transporte pas facilement 12 bouteilles de vins en avion. Les Viticulteurs du Nouveau Monde sont très organisés et proposent très facilement les adresses des revendeurs en Europe. Les plus commerciaux s’occupent même du shipping (de la livraison) si la quantité que vous désirez est suffisamment importante.

3-      Attention aux idées reçues !

Lorsque vous décidez de découvrir les vins d’Afrique du Sud, du Chili ou même de Californie, il faut avoir à l’esprit que la viticulture y est un domaine relativement nouveau, que des Français sont souvent à l’origine du développement technique de la spécialité… Faites preuve d’humilité. Oui, le vin français est délicieux mais les vins d’ailleurs ont aussi des qualités gustatives indéniables. Nous ne sommes pas très habitués aux mélanges de vins. Notre culture viticole est basée avant tout sur le cépage. Les étrangers fonctionnent différemment. Un Merlot argentin est souvent un mélange de plusieurs cépages et c’est justement à la justesse de ce mélange que l’on reconnait un excellent vin.  Soyez curieux et laissez vos idées reçues…en France.

4-      Attention aux coups de foudre !

Les textes en vigueur sont clairs : on ne peut ramener plus de… 4 litres de vins par personnes. C’est beaucoup (ça fait quand même 8 litres pour un couple) et c’est très peu si on a l’idée saugrenue d’acheter 15 litres d’un merveilleux Sauvignon sud-africain. Pour les vrais coups de foudre, les domaines viticoles organisent dans des conditions exceptionnelles l’envoi de grosses quantités. Et ce, en toute sécurité ! La bouteille de vin mal emballée qui se casse dans le sac de voyage ? Trop bête !

5-      Attention à la modération !

C’est le point le plus délicat du tourisme œnologique… Nous l’avons vu plus haut, si vous décidez de parcourir les régions viticoles seuls avec une location de voiture, le conducteur ne boira pas une goutte. Un séjour autour du thème du vin en Hongrie, pays du légendaire Tokay, pourrait être frustrant. En effet, il est interdit de conduire avec le moindre taux d’alcool dans le sang. Et on respecte la tolérance zéro. Les forces l’ordre en tout cas. Pour profiter d’un séjour plus confortable, optez pour l’excursion accompagnée d’un chauffeur, voire d’un guide. La région de Franschhoek en Afrique du Sud fourmille de lieux historiques passionnants et souvent liés à l’histoire du vin… Dommage de passer à côté.

NDLR: Pour aller plus loin, Voyageurs du Monde propose un très original voyage, à la découverte des vignobles chinois.

 

Cette entrée a été publiée dans L'usage du monde, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.
  1. Ping : Mini cru polynésien | RIEN QUE POUR LUI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *